IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft pourrait faire l'objet d'un examen antitrust de l'UE au sujet de Teams et d'Office 365
L'organisme de réglementation s'inquiète du regroupement par Microsoft de Teams et d'Office 365

Le , par Nancy Rey

38PARTAGES

3  0 
Microsoft avait proposé de dissocier Teams de son offre groupée Office pour éviter l'enquête, mais la Commission européenne aurait été mécontente de la baisse de prix proposée. Microsoft serait sur le point de faire l'objet d'une enquête antitrust de l'UE sur ses offres groupées Teams et Office, après que les mesures correctives qu'elle a prises pour éviter l'enquête ont été jugées inadéquates. Les régulateurs de l'UE étaient en discussion avec Microsoft après que son rival Slack ait déposé une plainte officielle en 2020, affirmant que le regroupement d'Office et de Teams par Microsoft n'était pas conforme à la concurrence.

En avril, Microsoft a proposé de dissocier Teams d'Office pour éviter l'enquête officielle de l'UE, ce qui signifie que lorsque des clients potentiels achèteront Office à l'avenir, ils auront le choix d'acheter également Teams ou non. Microsoft a récemment proposé de réduire le prix de son produit Office sans Teams. Toutefois, les discussions sur les concessions auraient abouti à une impasse. La Commission européenne avait cherché à obtenir un prix qui offrirait un produit plus compétitif pour les consommateurs et les concurrents de Microsoft. La Commission européenne et Microsoft étaient loin de s'entendre sur une réduction de prix entre Office sans Teams et Office avec la plateforme de communications unifiées et de collaboration, ce qui a entraîné la rupture des négociations.

Selon une déclaration de Microsoft, la société est « ouverte à des solutions pragmatiques qui répondent aux préoccupations de la CE et servent bien les clients ». Pendant ce temps, des membres du Parlement européen ont fait pression sur la CE pour qu'elle lance une enquête indiquant que 3 ans se sont écoulés depuis la plainte initiale de Slack. Pourtant, la position dominante de Microsoft sur le marché continue de croître alors que les plaignants continuent d'attendre des progrès significatifs dans l'affaire. Slack compte environ 50 millions d'utilisateurs, tandis que Microsoft Teams en compte environ 300 millions, dont certains, selon la CE, pourraient avoir été acquis par des moyens mal acquis.

S'il est reconnu coupable d'infraction aux règles antitrust de l'UE, Microsoft pourrait se voir infliger une amende pouvant aller jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires annuel. Microsoft peut encore améliorer sa solution pour éviter l'enquête de la Commission avant qu'elle ne commence officiellement.


Microsoft a ajouté Teams à Office 365 en 2017 pour remplacer Skype for Business, tandis que Microsoft est en discussion avec les régulateurs de l'UE au sujet de leurs offres groupées Teams et Office depuis le début de la pandémie en 2020. Alors que le travail à distance et hybride est devenu la nouvelle norme, le secteur des communications unifiées et de la collaboration a connu un essor fulgurant, Teams et Slack étant deux des plateformes les plus en vue.

Acquise par Salesforce plus tard en 2020, Slack a déposé une plainte officielle concernant la domination du marché par l'offre groupée de Teams avec Office. David Schellhase, avocat général chez Slack, a déclaré : « Nous demandons à l'UE d'être un arbitre neutre, d'examiner les faits et d'appliquer la loi ». À la suite de la plainte déposée par Slack, les autorités de surveillance de l'UE ont commencé à enquêter sur la domination de Microsoft dans le domaine de la collaboration en octobre 2021. La pression sur Microsoft s'est accrue lorsque, un mois plus tard, 30 entreprises européennes de logiciels se sont unies pour s'attaquer à Microsoft, décrivant les pratiques commerciales du géant technologique comme anticoncurrentielles pour l'intégration de OneDrive et Teams avec Windows. En décembre 2022, Microsoft avait cherché à conclure un accord avec la Commission européenne au sujet de ses préoccupations antitrust. Au début de l'année, Microsoft a proposé de réformer ses pratiques en matière d'informatique dématérialisée afin de résoudre les plaintes antitrust et d'éviter une enquête de l'UE.

Les démêlés de Microsoft avec les autorités de régulation

Slack n'est pas le seul concurrent à avoir récemment déposé des plaintes antitrust contre Microsoft. Google et AWS ont également accusé le géant technologique basé à Redmond d'efforts anticoncurrentiels concernant le marché du cloud et d'utiliser des "taxes de licence". En 2008, Microsoft s'est vue infliger des amendes de 1,35 milliard de dollars pour ne pas avoir respecté une décision antitrust de 2004 selon laquelle l'entreprise technologique facturait des frais exubérants à ses concurrents pour des informations sur l'interopérabilité.

En 2008, Microsoft a été accusée d'utiliser sa position dominante sur le marché des navigateurs web pour intégrer Internet Explorer à Windows. L'affaire a été réglée en 2009, avec la promesse d'offrir aux utilisateurs une sélection de navigateurs concurrents. Toutefois, en 2013, Microsoft a été condamnée à une amende de 561 millions d'euros pour ne pas avoir respecté cette promesse.

Microsoft a également cherché à obtenir l'approbation des autorités réglementaires pour son acquisition de l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard, pour un montant de 69 milliards de dollars, une opération que son rival Sony a dénoncée comme étant non compétitive. L'acquisition est actuellement examinée par la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis et par la Competition and Markets Authority (CMA) du Royaume-Uni.

La bataille juridique la plus célèbre de Microsoft s'est probablement déroulée au tournant du millénaire aux États-Unis, lorsque l'entreprise a été initialement scindée en deux sociétés distinctes. La décision a toutefois été annulée. Microsoft et le ministère américain de la justice ont conclu un accord en 2001, selon lequel Microsoft partagerait les API avec des tiers et autoriserait les fabricants de PC à installer des logiciels non Microsoft sur leur matériel.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

À votre avis, Microsoft a-t-elle abusé de sa position dominante sur le marché des logiciels d’entreprise en imposant Teams aux clients d’Office sans leur consentement ni transparence ?

Slack a-t-il déposé une plainte contre Microsoft par peur de perdre des parts de marché face à Teams ou par souci de défendre l’intérêt des consommateurs ?

Voir aussi :

Microsoft a proposé de modifier ses pratiques de cloud computing pour régler les plaintes antitrust déposées par de plus petits rivaux, une décision qui évitera une enquête de l'UE

Google accuse Microsoft de pratiques antitrust en matière de cloud computing, et critique les accords européens de Microsoft conclus avec des fournisseurs de services de cloud

Microsoft pourrait faire face à une enquête antitrust de l'UE concernant son service de visioconférence et de messagerie Teams, l'enquête devrait se baser sur une plainte déposée par Slack en 2020

Antitrust : la Commission européenne ouvre une procédure formelle d'examen contre Google, sur son système d'exploitation Android

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/09/2023 à 0:39
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Quel est votre avis sur cette offre ?
Comment voyez-vous l'évolution de cette affaire ?
je trouvais skype catastrophique, je trouve que teams pas très bon non plus, mais le problème dans l'histoire c'est que je trouve slack encore pire, du niveau de symphony pour les connaisseurs, je conseillerai donc à l'éditeur de regarder la concurrence et de copier les bonnes idées, et pas les mauvaises (je conseille la même chose à l'équipe de teams d'ailleurs, parce bon, des tares, y en a un paquet aussi) ><

par sarcasme, je dirai que le but de slack n'est pas d'avoir une place offerte par microsoft avec la dissociation des services, mais plutôt de récupérer du pognon en tant que plaignant, parce que visiblement l'éditeur ne veut pas corriger son logiciel XD
0  0