IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cloud PC, l'offre Desktop-as-a-service de Microsoft qui s'appuie sur Windows Virtual Desktop,
Se rapproche de sa date de lancement, selon plusieurs indicateurs

Le , par Stéphane le calme

158PARTAGES

6  0 
Nous entendons depuis longtemps des rumeurs selon lesquelles Microsoft va créer une nouvelle version allégée de Windows baptisée « Windows Lite ». L'année dernière, Microsoft a finalement annoncé Windows 10X, le résultat de ses efforts visant à rendre Windows 10 plus modulaire afin qu’il puisse prendre certains éléments du système d’exploitation et les utiliser au besoin. Lors de sa présentation, Microsoft a insisté sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un nouveau système d'exploitation, mais de Windows 10 tel que vous le connaissez aujourd'hui ; le système d'exploitation a simplement été rendu plus adaptable à d'autres formats.

Cet effort de modularisation permet à Microsoft de faire des choses intelligentes sous le capot. Ainsi, pendant qu’un ordinateur normal démarrera et exécutera immédiatement tous les services nécessaires à l’exécution d’une application Win32, par exemple, Windows 10X ne chargera pas ce sous-système tant que ce n’est pas nécessaire. Selon la société, cela lui permet d’être très efficace avec les ressources disponibles sur la machine et d’augmenter considérablement la durée de vie de sa batterie.


Contrairement aux efforts tels que Windows 10 S, qui s'appuie sur Windows 10 mais ne vous permet d’exécuter qu'un petit ensemble d’applications, Windows 10X vous permet d’exécuter l'application de votre choix, qu’il s’agisse d’une application Web, UWP ou Win32. Microsoft affirme que les développeurs n’auront rien à faire de spécifique pour préparer leurs applications à Windows 10X. Windows 10X le fera pour eux.

Selon plusieurs sources, Microsoft a retardé Windows 10X au printemps 2021 et il n'arrivera sur un matériel à double écran qu'en 2022.

Windows 10X arrivera d'abord sur les PC d'entrée de gamme sans applications Win32 héritées, mais la prise en charge des applications héritées en streaming sur Windows 10X pourrait être fournie plus tard via une « solution basée sur le cloud ». En outre, Microsoft cherche également à lancer et à promouvoir Windows 10X en tant que premier système d'exploitation Web, c'est-à-dire axé sur le Web, pour les PC d'entrée de gamme afin de concurrencer les Chromebooks.

L'interface principale de Windows 10X sera similaire à Windows telle qu'elle existe aujourd'hui, mais elle fonctionnera comme un système d'exploitation léger avec de meilleures optimisations tactiles et une interface moins encombrée pour offrir des performances durables et une meilleure durée de vie de la batterie.

Comme c'est le cas avec les plateformes mobiles, il y aura certaines limitations pour améliorer les performances et la sécurité du système d'exploitation. Par exemple, vous ne serez pas officiellement autorisé à modifier votre registre Windows pour personnaliser l'expérience et Microsoft supprimera également les composants hérités, tels que le panneau de configuration et l'explorateur de fichiers classique.


Cloud PC

Windows 10X ne bénéficiera pas d'une assistance locale pour les applications Win32 lors de son lancement l'année prochaine, mais Microsoft prévoit de proposer une prise en charge du « streaming d'applications ». Selon des rapports, vous pourrez diffuser les applications desktop ou héritées que vous souhaitez utiliser sur une connexion Internet à l'aide de la technologie de streaming basée sur le cloud de Microsoft.

Selon une offre d'emploi de Microsoft publiée en juin 2020, l'éditeur appelle actuellement le prochain service de virtualisation Cloud PC. Cloud PC n'a pas pour vocation de remplacer une installation Windows locale. En fait, ce sera une option pour les clients qui souhaitent utiliser leurs propres PC Windows fabriqués par Microsoft et/ou d'autres fabricants de PC essentiellement comme des clients légers, avec Windows, Office et potentiellement d'autres logiciels fournis virtuellement par Microsoft.

Nous pouvons y lire :

« Avez-vous rêvé de faire partie d'une startup bien financée au sein de Microsoft ? Voulez-vous changer la façon dont des millions d'entreprises utilisent les ordinateurs de bureau et les applications Windows ? Pensez-vous qu'il est impossible de faire les deux en même temps ? Bienvenue dans le monde de Microsoft Cloud PC!

« La vision de Microsoft du Cloud PC est qu'il s'agit de la seule expérience de calcul utilisateur optimisée par M365 fournie par Azure et gérée par Microsoft - à un prix fixe par utilisateur. Microsoft Cloud PC est une nouvelle offre stratégique basée sur Windows Virtual Desktop pour fournir une offre Desktop as a Service. À la base, Cloud PC offre aux clients professionnels une expérience Windows moderne, élastique et basée sur le cloud et permettra aux entreprises de rester à jour de manière plus simple et évolutive. Cela n'a jamais été une période plus excitante pour nous de lancer cette initiative!

« En tant que Program Manager II dans l'équipe Cloud PC, vous aurez une opportunité incroyable de développer une expérience à la fois au niveau commercial et technologique. Vous pourrez étendre vos connaissances sur la virtualisation des postes de travail et les domaines techniques, y compris Windows, Office et notre suite de gestion basée sur le cloud, et conduire des améliorations de produits dans Azure / Windows Virtual Desktop. Vous ferez partie d'une équipe qui conçoit de nouvelles capacités pour nos produits de base afin d'améliorer la valeur pour notre clientèle. Vous ferez également partie d'une petite équipe agile travaillant avec des ingénieurs expérimentés qui se comporteront davantage comme une équipe de startup. Les membres de l'équipe feront le nécessaire pour concevoir et établir l'offre et aider les clients et les partenaires à réussir. Cela comprendra également des réunions avec les clients et les partenaires et un petit nombre de déplacements ».

Le travail de l'éditeur sur son « Cloud PC » pourrait permettre aux utilisateurs d'exécuter des applications Win32 sur Windows 10X à l'avenir, mais le support très attendu du conteneur Win32 ne sera pas là l'année prochaine en raison d'un problème d'alimentation et de ressources.

Jusqu'à présent, Microsoft n'a pas officiellement confirmé le lancement du service. Toutefois, il y a plus de preuves de son existence qui sont apparues, grâce à une entrée sur les pages de support de Microsoft.


La page d'assistance Device Management Template type (type de modèle de gestion des appareils) répertorie CloudPC comme l'un de ses modèles.

Certains détails ont déjà été divulgués :
  • Microsoft CloudPC est nommé Project Deschutes.
  • Le service Microsoft CloudPC est accessible en ligne via cloudpc.microsoft.com.
  • Une fois la configuration CloudPC terminée, les utilisateurs peuvent également accéder à leur bureau cloud à l'aide de l'application Microsoft Remote Desktop disponible sur les appareils Windows 10, macOS, iOS et Android.
  • Pour l'instant, Microsoft proposera CloudPC dans les trois configurations suivantes:
    • Lite: 2 vCPU (virtual Central Processing Unit, en français unité centrale virtuelle, également appelée processeur virtuel, qui est une unité de CPU physique affectée à une machine virtuelle), 4 Go de RAM, 96 Go SSD (usage général optimisé pour le coût et la flexibilité).
    • Standard: 2 vCPU, 8 Go de RAM, 96 Go SSD (besoins de calcul avancés optimisés pour les performances et la vitesse).
    • Avancé: 8 Go de RAM, 3 vCPU, 40 Go SSD (graphiques accélérés optimisés pour l'évolutivité et le traitement des données).


Microsoft avait récemment laissé entendre qu'il cherchait à créer une sorte d'expérience de gestion de PC virtualisée. En février, Scott Manchester, qui avait été Group Program Manager pour Windows Virtual Desktop, a pris un nouveau rôle de Group Program Manager pour « Cloud Managed Desktops ». Il n'est pas exclu que cette équipe, ainsi que l'ingénierie Windows, soient celles qui affinent la vision et les livrables du Cloud PC. La plus grande question ici est de savoir quand Microsoft présentera son service / offre Cloud PC.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de Cloud PC ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/11/2020 à 18:26
je peux comprendre l'interet pour de grosse machine puissante mais la...
un pauvre 2 coeurs et 8Go de ram en RDP, une simple tablette windows sera aussi puissante niveau cpu.

Pour le GPU il me semble pas que RDP l'exploite donc n'importe quel gpu embarqué (intel iris ou apu amd ryzen) sera plus puissant

Je vois le truc arriver: un pc portable windows 10 avec un ssd, 8Go de ram et un I5 fera du RPD sur une machine moins puissante c'est un peu le monde à l'nvers.
Bah oui pour faire du RDP faut un os coté client... et pas n'importe quel OS forcément windows en entreprise

c'est le systeme Mosanto ce truc: tu paye la machine et l'os et tu paye un abonnement pour utiliser une machine moins puissante dans le cloud.
Puisqu'il faudra continuer a administrer le parc des os sur ces machines plus surement celle dans le cloud ca veut dire 2 fois plus de machines en plus donc des couts plus élevée. Non mais vraiment je comprends pas meme à 3$/mois.
4  0 
Avatar de ormond94470
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/11/2020 à 9:58
Citation Envoyé par lubinfo Voir le message
Les deux questions importantes sont surtout :

- le prix ?

- pourquoi avoir attendu si longtemps pour se rendre compte qu'il fallait une version plus modulaire de windows alors qu'il suffisait de regarder linux depuis 30 ans ? Qui n'a pas prit les bonnes décisions chez Microsoft ? Il n'ont pas assez d'ingénieurs ou alors ils en ont trop ?
On parle surtout de mettre Windows dans les nuages, pas sur que Linux proposait ce service il y a 30 ans. Et pourquoi maintenant, parce que le poste de travail est le dernier maillon de la chaîne, avant il fallait mettre tous les services comme l'AD sur le Cloud. Ça demande des ressources, bande passante etc, il y a 30 ans n'en parlons pas...
2  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/11/2020 à 21:21
Citation Envoyé par lubinfo Voir le message
pourquoi avoir attendu si longtemps pour se rendre compte qu'il fallait une version plus modulaire de windows alors qu'il suffisait de regarder linux depuis 30 ans ?
Linux n'a pas 30 ans... et Microsoft travaille à modulariser Windows depuis longtemps déjà (Nano server...). Bref
1  0 
Avatar de nhugodot
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 12:50
Et là, on ressort RiscOS de 1984 sur un petit ARM, façon Acorn, qui accède à très bas prix à un CloudPC via "RDP!" (si si ça existe sous RiscOS) et paf, le NetPC ultime, ARM v1 avec quelques Ko de RAM... et même pas 1Mbps de bande passante pour de la bureautique et même de la vidéo (H264 voire H265). "what else"?

On revient au bon vieux VT100 sur serveurs centraux Unix voire VMS ou LispMachines avant l'ère du PC... et de Microsoft. ;-)

Entre ça et les apps Android sur Smartphone voire le Edge Computing, mon coeur de CPU balance... Ou suis-je ou vais-je? App windows, web, ou android? Et si les 3, quid de l'intéropérabilité, même du (pas si) "simple" copier/coller, entre apps? A quand un Android sur serveur avec son affichage ou client léger déporté? Etc.
0  0 
Avatar de lubinfo
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/11/2020 à 9:23
Les deux questions importantes sont surtout :

- le prix ?

- pourquoi avoir attendu si longtemps pour se rendre compte qu'il fallait une version plus modulaire de windows alors qu'il suffisait de regarder linux depuis 30 ans ? Qui n'a pas prit les bonnes décisions chez Microsoft ? Il n'ont pas assez d'ingénieurs ou alors ils en ont trop ?
0  3