Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs peuvent désormais utiliser des commandes Docker natives
Pour exécuter leurs apps avec Azure Container Instances dans la dernière version Docker Desktop

Le , par Stéphane le calme

6PARTAGES

4  0 
Il n’aura pas fallu deux mois pour voir le fruit de la collaboration plus étroite entre Microsoft et Doker. En effet, la création et l'exécution d'applications conteneurisées sous Azure directement à partir de l'interface en ligne de commande Docker est en effet effective avec la dernière version (Edge) de Docker Desktop.

L’annonce a été faite par Mike Morton Senior Program Manager, Azure Tools qui a déclaré : « Aujourd'hui, nous sommes ravis de la première version de la nouvelle intégration Docker Desktop avec Microsoft Azure. Le mois dernier, Microsoft et Docker ont annoncé cette collaboration et vous pouvez en faire l'expérience aujourd'hui.

« La nouvelle version Edge de Docker Desktop fournit une intégration entre Docker et Microsoft Azure qui vous permet d'utiliser des commandes Docker natives pour exécuter vos applications en tant que conteneurs sans serveur avec Azure Container Instances.

« Vous pouvez utiliser l'interface CLI Docker pour vous connecter rapidement et facilement à Azure, créer un contexte Container Instances à l'aide d'un abonnement Azure et d'un groupe de ressources, puis exécuter vos applications à conteneur unique sur des Container Instances instances de conteneur à l'aide de la commande docker run. Vous pouvez également déployer des applications multiconteneurs sur des instances de conteneur définies dans un fichier Docker Compose à l'aide de docker compose up. »

Azure Container Instances est une solution qui peut vous permettre d’exécuter un seul conteneur Docker ou une application composée de plusieurs conteneurs définis avec un fichier Docker Compose. Avec Container Instances, vous pouvez exécuter vos conteneurs dans le cloud sans avoir à configurer d'infrastructure et profiter de fonctionnalités telles que le montage de référentiels Azure Storage et GitHub en tant que volumes. Parce qu'il n'y a pas de surcharge de gestion d'infrastructure ou de plateforme, les Container Instances s'adressent à ceux qui ont besoin d'exécuter rapidement des conteneurs dans le cloud.

Les Container Instances sont également une bonne cible pour exécuter les mêmes charges de travail en production. Dans les cas de production, Microsoft recommande d'utiliser les commandes Docker à l'intérieur d'un flux CI / CD automatisé. Cela permet d'économiser du temps pour réécrire les fichiers de configuration, car les mêmes fichiers Dockerfile et Docker Compose peuvent être déployés en production avec des outils tels que GitHub Actions. Les Container Instances ont également un modèle de tarification à l'utilisation, ce qui signifie que vous ne serez facturé que pour la consommation de CPU et de mémoire par seconde, uniquement lorsque le conteneur est en cours d'exécution.

Microsoft s’est proposé d’illustrer la nouvelle intégration Docker Azure avec un exemple. Nous avons un conteneur de travail qui extrait continuellement les commandes d'une file d'attente et effectue le traitement des commandes nécessaire. Voici les étapes pour exécuter cela dans des instances de conteneur avec des commandes Docker natives:


Comme vous pouvez le voir dans l'animation ci-dessus, la nouvelle intégration de la CLI Docker avec Azure facilite l'exécution d'un conteneur dans les instances de conteneur Azure. En utilisant uniquement la CLI Docker, vous pouvez vous connecter à Azure avec une authentification multifacteur et créer un contexte Docker en utilisant Container Instances comme backend.

Une fois le nouveau contexte de Container Instances est créé, il peut être utilisé pour cibler des Container Instances avec de nombreuses commandes Docker standard que vous utilisez probablement déjà ; comme docker run, docker ps et docker rm. L'exécution d'une simple commande docker run <image> démarre un conteneur dans Container Instances à l'aide de l'image stockée dans un registre tel que Docker Hub ou Azure Container Registry. Vous pouvez exécuter d'autres commandes Docker courantes pour inspecter, attacher et afficher les journaux du conteneur en cours d'exécution.

L'extension Visual Studio Code Docker vous offre une expérience intégrée pour démarrer, arrêter et gérer vos conteneurs, images, contextes, etc. Utilisez l'extension pour échafauder les fichiers Dockerfiles et Docker Compose pour n'importe quel langage. Pour Node.js, Python et .NET, vous obtenez un débogage intégré en un clic de votre application à l'intérieur du conteneur. Et puis, bien sûr, il y a l'Explorateur, qui a plusieurs panneaux qui facilitent la gestion de vos objets Docker depuis Visual Studio Code.

Microsoft a mis en avant plusieurs raisons pour faire appel à Azure Container Instances :
  • En exécutant vos charges de travail dans Azure Container Instances, vous pouvez vous concentrer sur la conception et la création de vos applications au lieu de gérer l’infrastructure qui les exécute.
  • Vous pouvez déployer des conteneurs sur le cloud avec simplicité et rapidité, à l’aide d’une seule commande. Utilisez Azure Container Instances pour provisionner un calcul supplémentaire pour les charges de travail exigeantes lorsque vous en avez besoin.
  • Vous pouvez bénéficier de la sécurité des machines virtuelles pour vos charges de travail de conteneur, tout en préservant l’efficacité inhérente aux conteneurs légers. Azure Container Instances fournit une isolation de l’hyperviseur pour chaque groupe de conteneurs afin de s’assurer que les conteneurs s’exécutent de manière isolée sans partager de noyau.

Source : Microsoft

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !