Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft Ignite 2019 : Microsoft a présenté des outils hybrides de gestion et d'analyse dans le cloud,
Renforçant son offre en matière de cloud computing

Le , par Stan Adkens

23PARTAGES

3  0 
L’édition 2019 d’Ignite, la conférence annuelle de Microsoft dédiée aux développeurs et aux professionnels de l'informatique, qui a eu lieu la semaine dernière à Orlando, en Floride, a fait l’objet de plusieurs annonces concernant Microsoft Office, Cortana, Microsoft Teams et Fluid Framework. Mais Microsoft a également fait des annonces concernant des outils qui vont révolutionner la manière de travailler des directeurs des services d’information (DSI).

En effet, Microsoft a présenté aux développeurs et professionnels de l’informatique une nouvelle approche de l'analyse et de l'entreposage de données dans les nuages baptisée Azure Synapse Analytics. Une autre technologie dévoilée à cette occasion est Azure Arc, qui permet une nouvelle façon d'exécuter les services de données Azure dans le nuage. La firme a également présenté d’autres technologies relatives au cloud, y compris une nouvelle offre d'informatique quantique en tant que service et bien d’autres technologies d'intelligence artificielle qui feront bientôt leur entrée dans les services en nuage de l'entreprise.


Le nouveau service Azure Synapse Analytics

Azure Synapse Analytics de Microsoft est une offre qui apporte de nouvelles fonctionnalités à sa solution Azure SQL Data Warehouse. Le nouveau service combinera l'entreposage de données d'entreprise et l'analyse de big data et regroupera les données structurées et non structurées, d’après l’annonce de Microsoft. Alors que les entreprises doivent généralement maintenir deux types différents de systèmes d'analyse (lacs de données et entrepôts de données), Azure Synapse Analytics de Microsoft veut combler l'écart afin que les deux puissent être utilisés via un seul service d'analyse natif des nuages. Azure Synapse cherche à fournir un espace unifié pour la préparation des données, la gestion, l'entreposage, la big data et les fonctions d'IA.

Certaines fonctionnalités Azure Synapse Analytics – telles que le masquage dynamique des données et la sécurité au niveau de la colonne et de la ligne pour fournir un contrôle d'accès granulaire – sont déjà généralement disponibles, tandis que d'autres – notamment les intégrations avec Apache Spark, Power BI et Azure Machine Learning – sont encore en preview. L'entreprise a fait l'éloge de l'échelle illimitée de la solution et a affirmé qu'il s'agit du seul système d'analyse de données capable d'exécuter toutes les requêtes TPC-H à l'échelle du pétaoctet, d’après un rapport de Forbes. Microsoft prétend que Synapse peut traiter les requêtes environ 75 fois plus vite que Google Cloud, selon le même rapport.


Azure Synapse offre également un nombre impressionnant de fonctions de sécurité et de confidentialité, dont le chiffrement permanent des données, la détection automatique des menaces et la sécurité native au niveau du flux. L'ingestion de données en continu et l'analyse en continu directement dans l'entrepôt de données, ainsi qu'un espace de travail unifié pour la préparation et la gestion des données sont d'autres capacités du service. Selon Peter Sayer du magazine CIO, Unilever est l’une des entreprises qui utilisent déjà le service.

Le nouveau service Azure Arc

Azure Arc, dévoilé également à Ignite 2019, est un ensemble de technologies qui apporteront les services et la gestion d'Azure à « n'importe quel centre de données, nuage et périphérie », d’après Microsoft, y compris les serveurs Windows et Linux et les clusters Kubernetes. Alors qu'Azure Synapse consiste à aider les entreprises à obtenir toutes leurs données en un seul endroit, Azure Arc consiste à les aider à les répartir en utilisant une interface commune pour gérer les tâches exécutées dans le cloud Azure et les charges de travail hébergées sur site ou dans d'autres environnements cloud concurrents comme AWS et Google Cloud.


Selon l’annonce de Microsoft, Azure Arc étend les capacités de gestion existantes telles que Azure Resource Manager, Azure Cloud Shell ou Azure Policy aux serveurs Linux et Windows et aux clusters Kubernetes fonctionnant sur n'importe quelle infrastructure, que ce soit sur site ou dans les nuages des autres fournisseurs. Microsoft dit qu’il sera facile pour les DSI d’exécuter Azure SQL Database et Azure Database for PostgreSQL Hyperscale sur n'importe quel cluster Kubernetes ou sur le service Azure Kubernetes. Ce qui leur permettra de faire tourner une capacité de calcul supplémentaire dans le cloud lorsque les ressources sur site sont épuisées. Pour l’heure, les entreprises ne peuvent que faire des essais gratuits, le service étant encore en preview.

Une nouvelle offre d'informatique quantique en tant que service

L’offre annoncée à Ignite 2019 est encore à l’étape expérimentale. Microsoft s'est joint à IBM pour proposer d'exécuter des applications d'informatique quantique dans le nuage. En théorie, l'informatique quantique offre un raccourci algorithmique pour résoudre bon nombre des problèmes d'optimisation qui prennent le plus de temps avec les moyens conventionnels. Microsoft a déclaré que ses scientifiques avaient mis au point un moyen de contrôler jusqu'à 50 000 qubits en utilisant seulement trois fils et une puce d'un demi-pouce carré qui refroidit à près de zéro absolu. D’autres annonces ont été faites cette année concernant l’informatique quantique par IBM et Google, les chefs de file dans le domaine.

IBM a annoncé en septembre dernier avoir mis au point un nouvel ordinateur quantique, le quatorzième de l’entreprise, avec ses 53 qubits. Ce nouvel ordinateur devrait être mis à la disposition des clients de la société par le biais du programme IBM Q jusqu’en octobre dernier. C’est en 2017 que la firme a mis au point son tout premier prototype opérationnel de processeur quantique de 50 qubits et un ordinateur quantique embarquant un processeur de 20 qubits. En septembre dernier, Google a dit qu’il aurait mené la première véritable expérience qui établit la suprématie quantique avec un système qui résout en 3 min un calcul dont la résolution prendrait 10 000 ans sur un supercalculateur. Mais plus tard en octobre, IBM a réfuté l'annonce.

Azure Quantum de Microsoft et Q Experience d'IBM offrent un aperçu abordable de ce qui pourrait devenir les environnements de développement logiciel du futur. Et jusqu'à ce que les véritables ordinateurs quantiques deviennent plus largement disponibles, ses services et d’autres simulateurs matériels sur site tels que le Quantum Learning Machine du fabricant français de serveurs Atos offrent la possibilité de tester l'applicabilité de l'informatique quantique à certains des problèmes d'optimisation commerciale les plus difficiles à résoudre.

Le service d'intelligence artificielle Projet Cortex


Lorsque ce service sera disponible, il s’intégrera à Outlook et à Office. Il fournira, à la demande, à un utilisateur confronté à un acronyme inconnu, une définition, des documents connexes ou même les coordonnées d'experts sur le sujet. Microsoft offre déjà de telles fonctionnalités basées sur l'intelligence artificielle dans certaines de ses applications, y compris la fonctionnalité « Insights » dans Outlook qui suggère des personnes à contacter ou des tâches à suivre. Project Cortex vise à étendre cette offre.

Lors de la conférence Ignite 2019, Microsoft a aussi lancé la préversion publique de Visual Studio Online qui propose un accès à des environnements de développement dans le cloud. Microsoft devrait avoir également publié une version Alpha de WinUI 3.0, la plateforme d'interface utilisateur native pour Windows 10 durant la conférence.

Sources : Microsoft Ignite 2019

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouveaux services et outils hybrides de gestion et d'analyse dans le cloud de Microsoft ?
Quels sont les services qui ont retenu votre attention lors de Ignite 2019 ? Pourquoi ?

Lire aussi

Durant l'édition 2019 de la conférence Ignite, Microsoft va publier une version Alpha de WinUI 3.0, la plateforme d'interface utilisateur native pour Windows 10
Ignite 2019 : Microsoft lance la préversion publique de Visual Studio Online, proposant un accès à des environnements de développement dans le cloud
La conférence Microsoft Ignite The Tour arrive à Paris les 13 et 14 novembre 2019, un évènement dédié aux technologies cloud et outils développeur les plus récents
Microsoft Ignite 2019 : les annonces qu'il ne fallait pas rater lors de la conférence, au programme Microsoft Office, Cortana, Microsoft Teams et Fluid Framework

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !