Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Azure Sphere sera disponible en version générale en février 2020, la solution de Microsoft pour sécuriser l'IdO
Comporte un système d'exploitation basé sur un noyau Linux personnalisé

Le , par Stéphane le calme

40PARTAGES

5  0 
Nous vivons dans un monde où presque tout est en train de devenir connecté, que ce soit le réseau électrique, le système téléphonique, nos voitures, les appareils qui s’occupent de chauffer notre maison ou de refroidir notre nourriture. Au fur et à mesure que cet Internet des Objets prolifère, la menace de cyberattaques se fait de plus en plus pressante et leur impact peut être beaucoup plus dévastateur que jamais.

La menace est bien réelle, ces outils ont déjà servi par exemple à alimenter des botnets comme Mirai pour lancer des attaques DDoS battant des records en amplitude. Et ce n’est que le début. Il faut également parler des ransomwares qui ont paralysé des entreprises et parfois des infrastructures critiques comme les hôpitaux.

Face à tout cela, Microsoft a indiqué que « Nous reconnaissons que nous, ainsi que les autres intervenants du secteur de la technologie, avons la responsabilité première de régler ces problèmes. Après tout, nous concevons les produits, nous exploitons la plateforme, nous sommes malheureusement le champ de bataille de plusieurs façons ».

C’est la raison pour laquelle, durant l’édition 2018 de la conférence RSA, Microsoft a annoncé la disponibilité de la préversion de Microsoft Azure Sphere, une nouvelle solution pour créer des microcontrôleurs connectés à Internet hautement sécurisés (MCU). Azure Sphere comprend trois composants qui fonctionnent ensemble pour protéger et alimenter les périphériques de pointe :
  • les microcontrôleurs certifiés Azure Sphère (MCU) : une nouvelle classe de microcontrôleurs croisés qui combine à la fois des systèmes temps réel et des processeurs d'applications avec la technologie intégrée de sécurité Microsoft ;
  • Azure Sphere OS : avec ce système d'exploitation, Microsoft espère offrir une sécurité et une agilité inégalées. Contrairement aux RTOS communs aux MCU aujourd'hui, le système d’exploitation IdO de défense en profondeur offre plusieurs niveaux (couches) de sécurité. Il combine des innovations de sécurité lancées sous Windows, un moniteur de sécurité et un noyau Linux personnalisé pour créer un environnement logiciel hautement sécurisé et une plateforme fiable pour de nouvelles expériences IdO ;
  • le service de sécurité Azure Sphere : un service cloud clé en main qui protège chaque périphérique Azure Sphere, il établit des communications de confiance device-to-device et device-to-cloud via une authentification par certificat, détecte les menaces de sécurité émergentes dans l'ensemble de l'écosystème Azure Sphere grâce à des rapports de défaillance en ligne et renouvelle sa base de données grâce à des mises à jour logicielles.



Dans le détail, Azure Sphere OS dispose de cinq couches de sécurité :
  • couche 0 : elle concerne le matériel ;
  • couche 1 : un moniteur de sécurité qui protège l'intégrité et l'accès aux ressources critiques ;
  • couche 2 : un noyau Linux personnalisé ;
  • couche 3 : des services de connectivité sur la puce qui sécurisent votre connexion au cloud et fournissent un accès au service de sécurité Azure Sphere ;
  • couche 4 : des conteneurs d'application sécurisés qui vont compartimenter le code pour l'agilité, la robustesse et la sécurité.



Galen Hunt Partner Managing Director, Microsoft Azure Sphere, assure que prises ensemble, « Ces fonctionnalités permettent à Azure Sphere de répondre aux 7 propriétés définissant un périphérique hautement sécurisé, ce qui en fait une solution unique en son genre ».

Une disponibilité annoncée pour février 2020

Les responsables de Microsoft ont annoncé que le microcontrôleur Azure Sphere (MCU) de la société et le service de sécurité cloud associé seraient disponibles en version stable en février 2020. Les responsables ont fait cette annonce le 28 octobre au congrès mondial IoT Solutions. Galen Hunt a déclaré :

« Depuis que nous avons présenté Azure Sphere en 2018, le paysage IdO s'est rapidement étendu. Aujourd'hui, il y a plus d'objets connectés que de personnes dans le monde : 14,2 milliards en 2019, selon Gartner, et ce nombre devrait atteindre 20 milliards en 2020. Bien que ce nombre semble important, nous prévoyons que l'adoption de l'IdO va s'accélérer pour fournir la connectivité à des centaines de milliards d'appareils. Cette croissance massive ne fera qu'accroître les enjeux pour les appareils non sécurisés.

« Des recherches récentes menées par Bain & Co. indiquent que la sécurité est le principal obstacle à l'adoption de l'Internet des objets. En fait, les entreprises clientes achèteraient au moins 70% de dispositifs IdO supplémentaires si un produit répondait à leurs préoccupations en matière de cybersécurité. Selon Bain & Co., les dirigeants d’entreprise, comprenant parfaitement le risque auquel la connectivité expose leurs marques et leurs clients, sont prêts à payer un supplément de 22% pour les appareils sécurisés ».


Pour atteindre son but (créer des dispositifs IdO sécurisés et fiables), Microsoft a développé une série de partenariats, notamment avec :
  • MediaTek sur la MT3620, la première puce certifiée Azure Sphere produite, qui a été conçue pour répondre aux besoins de l’espace MCU plus traditionnel, y compris les scénarios compatibles Wi-Fi. « Aujourd'hui, nos clients de tous les secteurs adoptent le MT3620 pour concevoir et produire de tout, des appareils grand public aux équipements de vente au détail et de fabrication. Ces puces sont également utilisées pour alimenter une série de modules Guardian afin de connecter et de protéger en toute sécurité les équipements essentiels à la mission ».
  • En juin, Microsoft a annoncé notre collaboration avec NXP pour la fourniture d’une nouvelle puce certifiée Azure Sphere. Selon Microsoft, cette nouvelle puce sera une extension de leur populaire série de processeurs d’applications hautes performances i.MX 8 et sera optimisée en termes de performances et de puissance. « Cela apportera de plus grandes capacités de calcul à notre gamme afin de prendre en charge des charges de travail avancées, y compris l'intelligence artificielle (IA), les graphiques et des expériences d'interface utilisateur plus riches ».
  • Plus tôt ce mois-ci, Microsift a annoncé sa collaboration avec Qualcomm pour la fourniture de la première puce Azure Sphere compatible avec les technologies cellulaires. « Grâce à ses capacités ultra-basse consommation, cette nouvelle puce va alimenter un large éventail de scénarios et donnera à nos clients la liberté de se connecter en toute sécurité, à tout moment et en tout lieu ».

Microsoft a également parlé des développeurs, notant que :

« Les développeurs ont besoin d'outils aussi modernes que les expériences auxquelles ils aspirent. En septembre 2018, nous avons publié notre préversion du SDK pour Visual Studio. Depuis lors, nous avons continué à effectuer une itération rapide, facilitant ainsi le développement, le déploiement et le débogage des applications Azure Sphere. Nous avons également mis au point un ensemble d’échantillons et de solutions sur GitHub, offrant aux développeurs un outil de base facile à utiliser. Et, comme nous en avons parlé récemment, nous aurons bientôt un SDK pour Linux et une prise en charge du code Visual Studio ».

Microsoft a donné quelques exemples d'utilisations dans les entreprises qui font déjà appel à Azure Sphere :
  • Starbucks : les équipements en magasin sont l’élément central du commerce, mais aussi de toute leur expérience client. Afin de réduire les interruptions et de maintenir une expérience de qualité, Starbucks s'est associé à Microsoft pour déployer Azure Sphere sur son équipement essentiel dans des magasins dans le monde entier utilisant des modules Guardian.
  • Gojo : Gojo Industries, l'inventeur du désinfectant pour les mains PURELL, encourage l'innovation pour améliorer le respect des règles d'hygiène dans les organisations de santé. Le déploiement de détecteurs de mouvement et de distributeurs PURELL connectés dans des établissements de santé a permis de quantifier le comportement du nettoyage des mains de manière à mettre en œuvre de meilleures pratiques. Désormais, la technologie PURELL SMARTLINK fait l'objet d'une mise à niveau avec Azure Sphere afin de déployer des distributeurs sécurisés et connectés dans les hôpitaux.
  • Leoni : Leoni développe des systèmes de câbles qui sont des composants centraux dans des domaines d'applications critiques qui gèrent l'énergie et les données pour le secteur de l'automobile et d'autres industries. Pour rendre les systèmes de câbles plus sûrs, plus fiables et plus intelligents, Leoni utilise Azure Sphere avec des capteurs intégrés pour surveiller activement l'état des câbles et créer ainsi des systèmes de câbles intelligents et connectés.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous d'Azure Sphere ?

Voir aussi :

Microsoft annonce la disponibilité générale d'Azure Container Instances, son service d'informatique sans serveur
Sixième édition du Global Azure BootCamp le 21 avril 2018, une occasion pour découvrir les nouveautés d'Azure pour l'intelligence artificielle
Le noyau Linux fait le ménage dans sa base de code et devient plus léger, faut-il donc passer à la version 5.0 ? Linus Torvalds aborde le sujet
Microsoft ajoute le service Managed Instance sur SQL Server dans Azure, pour faciliter la migration des charges de travail vers le cloud
Microsoft étoffe son offre Azure Cloud à destination des développeurs Java

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !